Guide Singapour

Guide de Visite de Singapour : Culture

Quelques chiffres

Religion

Bouddhistes 42.5 %, Musulmans 14.9 %, Taoistes 8.5 %, Hindous 4 %, Catholiques 4.8 %, autres Chrétiens 9.8 %, autres 0.7 %, athées 14.8 %.

Histoire

Le 1er nom de l’Ile est Temasek, nom donné par le Royaume Javanais au XIVème siècle. Mais Singapour vit une réelle existence seulement à partir de 1819 quand le Britannique Sir Thomas Stamford Raffles en fait progressivement un port susceptible de concurrencer les intérêts néerlandais de la zone, et particulièrement le port de Malacca (en Malaisie). Pour ce faire, l’immigration malaise, indienne et surtout chinoise est largement encouragée. Ces derniers, viendront en nombre, motivés par la possibilité offerte d’être propriétaire des terres. Singapour sera ainsi sous domination britannique jusqu’en 1942, quand les Japonais envahiront alors le territoire pour 3 ans. Cette période sera marquée par de nombreuses violences sur la population.

Les Britanniques reviennent ensuite, mais sont contraints de partager le pouvoir avec Lee Kwan Yew, élu 1er Ministre en 1959.
En 1963, Singapour sera intégré à la Fédération de Malaisie pour seulement une année au bout de laquelle l’indépendance sera proclamée.
Lee Kwan Yew, est 1er Ministre de 1959 à 1990, puis Goh Chok Tong lui succède jusqu’en 2004, quand il sera à son tour remplacé par Lee Hsien Loong, fils de Lee Kwan Yew.

Mode de vie

La population est généralement très hétéroclite à Singapour. Il n’est pas étonnant de rencontrer un Singapourien de père malais, de mère indienne, et de religion bouddhiste, par exemple.
Chaque Singapourien consacre beaucoup de temps au travail. Il parle anglais au bureau, et vit généralement dans sa communauté en dehors des horaires de travail. La valeur « famille » est alors essentielle.
Un aspect particulier de la culture est le concept « kiasu » qui signifie « peur de perdre ». Il s’agit de comprendre cette notion comme la nécessité sociale d’être le n°1 en toute circonstance, et bien-sûr aussi dans sa réussite matérielle.
La vie à Singapour est souvent synthétisée en « 5 C » : Cash, Car, Credit card, Condominium (résidence haut de gamme), et Club (club privé, association de membres). Cette notion donne une image de l’objectif à atteindre pour un rang social reconnu.

Étiquette

Essentiellement, penser à donner sa carte de visite ou à payer en donnant un billet, en les tenant avec les deux mains. De même, lorsque l’on vous rend la monnaie ou que l’on vous présente une carte de visite, les deux mains doivent être utilisées. Et n’oubliez pas d’observer attentivement et longtemps la carte de visite que l’on vient de vous présenter, et de la ranger ensuite très soigneusement.
D’autre part, ne jetez aucun papier dans les rues, ne crachez pas, et n’oubliez pas que le chewing-gum est proscrit. En général, il est important d’avoir une conduite irréprochable, ce qui peut vous paraître une faute négligeable est parfois sévèrement puni à Singapour. Enfin, ne venez pas à Singapour avec une quelconque drogue dans vos poches, la peine de mort est appliquée pour les trafiquants, et la consommation est fortement sanctionnée. Enfin, vous n’avez normalement le droit de passer la frontière qu’avec un seul paquet de cigarettes entamé.

Fêtes et jours fériés

Les jours fériés reflètent la variété des religions représentées à Singapour :

et d’autres fêtes :

Quitter la version mobile